Le propriétaire, était fatigué d’écrire sur la disparition de la culture du barbier. Il a donc décidé d’ouvrir un lieu dont l’atmosphère rappelle le barbier authentique et masculin où un homme peut se sentir chez lui.